Cette pièce de combat et de foi en l’imagination vitale, interprétée par 8 danseurs, deux chanteurs (un alto et une soprano) et des musiciens live, veut imposer une recherche plus spirituelle au plus fort du chaos.

Koen Augustijnen entreprend dans un premier temps des études d’histoire à l’Université de Gand, durant lesquelles il suit des stages de théâtre au conservatoire d’Anvers ainsi qu’à Bruxelles. C’est en 1990 qu’il débute la danse contemporaine. Il fait partie depuis 1991 de la compagnie Les Ballets C de la B dirigés par Alain Platel, avec entre autres le danseur et chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui. Il acquiert la majeure partie de son expérience avec les Ballets C de la B dont il devient membre chorégraphe en 1997.

Nombre de ses spectacles utilisent la musique baroque (notamment celle de Purcell) et le chant, comme support à sa danse énergique et acrobatique, souvent violente, et décalée. Sa reconnaissance internationale date de 2006 avec le succès de Bâche.

Ce spectacle fait partie de la collection Scène d’Ecran 1.
Le reste de la collection :
Blue Lady (revisité) par Tero Saarinen / Carolyn Carlson
D’eux sens / Abou Lagraa
Flamenco se escribe con jota / Berna, Lopez & Campallo
Fuenteovejuna / Antonio Gàdes
Liens de table / Kader Belarbi
Na Grani / Cie S’poart
Nuit Blanche / Union Tangera
Öper Öpis / Zimmerman & de Perrot
Songook Yaakaar / Germaine Acogny

Réalisateur : Catherine Maximoff - 2010 - France - 26 minutes
Producteur : 24images - Diffuseur : Le Mans télévision - Le Gie Grand Ouest - MEZZO