logo 24images

Accueil > Catalogue > Spectacle Vivant

Kaori Ito & Les Ballets C de la B / Asobi

de
Philippe Gasnier

2014 / 54 minutes / Production : 24 images / Diffusion : Arte Concert, GIE Grand Ouest

JPEG - 49.2 ko

Cinq interprètes d’exception, dont Kaori Ito elle-même, se livrent aux pratiques « asobi » comme une manière d’interroger et de se réapproprier l’image du corps.


Asobi désigne en japonais la fuite, le lâcher-prise. Et aussi le combat et les jeux de hasard. Mais ce mot a surtout, de nos jours, une connotation érotique évoquant des jeux d’adultes se mettant en scène. Kaori Ito a surtout voulu questionner l’idée du fétichisme et des pratiques asobi dont certains aspects magnifient telle ou telle partie du corps. Mixant l’univers des love hotels de Tokyo et des jeux de rôle érotiques, Asobi interroge notre regard. « Il s’agit également de faire le portrait de trois femmes et deux hommes, soit cinq façons différentes de posséder une partie de leur corps. » Si ces « jeux d’adultes » promettent autant, c’est enfin dû à la personnalité de Kaori Ito, l’une des artistes les plus attachantes de la création actuelle : venue du classique, cette danseuse passée par les États-Unis a rencontré sur son chemin Philippe Decouflé qui l’a embarquée dans l’aventure Iris. On la verra ensuite chez Angelin Preljocaj ou James Thierrée. De Sidi Larbi Cherkaoui à Guy Cassiers ou Denis Podalydès, la liste de ses collaborations impressionne. Noctiluque, en 2008, est sa première création. Suivent Solos, Island of no Memories et Plexus avec Aurélien Bory. Pour Asobi, sous la bannière des ballets C de la B, Kaori Ito va de nouveau faire tourner les têtes. / Philippe Noisette

Pour voir le spectacle, cliquer ici

© Chris Van der Burght