C’est un homme de 75 ans à moitié aveugle. Il fait 3000 pas chaque jour. Depuis 2004 il a pris une décision : il ne parlera plus de cinéma. Boudjemâa, notre mémoire vivante. Celle du cinéma algérien, du cinéma africain, du cinéma arabe, du cinéma tout court. La Cinémathèque d’Alger. Le « chef d’œuvre du cinéma algérien ». Boudjemâa l’a dirigée pendant 34 ans.

Alors pourquoi Boudjemâa ne parle-t-il plus de cinéma ? La réponse est à chercher du côté des circonstances qui ont provoqué son éviction de la Cinémathèque. Boudjemâa s’est tu. Le temps est venu pour lui de laisser la parole penser toute seule.

Bande-annonce – Boudjemâa et la Maison Cinéma

[…] Aujourd’hui quand j’écoute les ministres qui pleurent l’absence de salles de cinéma, pourquoi il n’y en pas… Ils ne veulent pas de salles de cinéma. Parce qu’ils savent que le cinéma libère. Le film rend les gens libres. Et ils ne veulent pas des gens libres. Donc il n’y a pas de salles cinéma.   »

Boudjemâa Karèche

Réalisateur : Mohammed Latrèche - 2019 - France - Algérie - 63 minutes
Producteur : 24images - Sb Films - Diffuseur : LMTV - Distribution : Les Films des Deux Rives